Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

L'inégalité scolaire

Les contextes fortement ségrégués socialement et scolairement des établissements français ne constituent pas des conditions d’apprentissage porteuses pour les élèves en difficulté, ni des situations de travail favorables pour les enseignants ou bénéfiques en termes de climat scolaire. Or, en France, ces phénomènes de ségrégation sociale, scolaire et - plus tabous - de séparatisme d’origine migratoire sont puissants. Depuis 2000, malgré la timide politique de mixité sociale sous forme d’assouplissement de la carte scolaire (2007), les données11 suggèrent une stabilité de la ségrégation sociale entre établissements, que l’on s’appuie sur les données PISA ou sur les données administratives nationales. La ségrégation scolaire semble avoir évolué de façon plus erratique : on assiste depuis le milieu de la décennie 2000 à une stabilisation, voire à une baisse, en fin de scolarité obligatoire, selon les données et les indicateurs utilisés, alors que la première moitié des années 2000 se caractérisait plutôt par une hausse de la ségrégation scolaire des élèves en France (telle que mesurée par les enquêtes PISA). Enfin, un processus de ségrégation d’origine migratoire est à l’œuvre au sens où les élèves d’origine immigrée ne seraient pas répartis de manière homogène entre les différents établissements. À partir des données PISA des élèves scolarisés en collège (donc ayant au moins une année de retard), Baye et Monseur ont tenté de mesurer ce phénomène au niveau des collèges. Ils observent une tendance à la hausse de ce type de ségrégation entre les études PISA 2000 et PISA 2012. Si ces analyses sont limitées dans leur objet (puisque centrées sur les collèges et sur des élèves qui ont le plus souvent déjà redoublé), elles pourraient mettre en évidence une possible accélération de la ségrégation des élèves issus de l’immigration quand ils sont en difficulté scolaire, phénomène qui devra être davantage analysé pour être confirmé. Les contextes ségrégués ne sont pas bénéfiques en termes de climat scolaire. Un tiers des élèves disent se sentir en insécurité au sein de leur collège d’éducation prioritaire contre un quart dans les autres établissements. Les enquêtes PISA montrent que sur la dernière décennie les élèves de 15 ans sont confrontés à une dégradation du climat scolaire dans leurs établissements et tout particulièrement les élèves des milieux sociaux les plus modestes.

Les commentaires sont fermés.