Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

Réorienter au mieux les biens d'équipement lorsqu'on s'en sépare

Une partie non négligeable des objets mis au rebus, les jours d’encombrants, trouvent de nouveaux acquéreurs spontanés. Il y a comme une noria de récupérateurs de tous poils, ces nuits là, avec une stratification dans le temps et les moyens qui n’est pas sans rappeler la hiérarchie des différents chiffonniers, dans le vieux Paris, d’avant Eugène POUBELLE. Ce sont d'abord, à pied, les habitants du quartier eux-mêmes, et particulièrement les plus jeunes, qui trouvent là matière à exercer leur curiosité (les trésors du grenier de la voisine enfin dévoilés sur le trottoir !) et une distraction gratifiante lorsqu'ils découvrent quelque jeu abîmé mais magique, pour un soir au moins (il repartira au ramassage suivant ou à la prochaine brocante), un vélo ou une radio à bricoler, des éléments de déguisement pour Carnaval. On y croise aussi, très tôt, quelques chineurs avertis, prêts à se battre pour deux jolies chaises à rempailler ou un guéridon bancal. Plus tard, dans la nuit, ce sont des gens du voyage ou d'autres récupérateurs de base qui enfourneront sans ménagement, dans leurs camionnettes tout aussi brinquebalantes, tous les morceaux de ferrailles restant. L’existence de tels circuits spontanés est un indice, certes informel mais indéniable, qu'il existe un potentiel de prévention, par réutilisation, rénovation, réparation de nombre des objets dont certains n'ont plus l'usage à un moment donné, mais auxquels d'autres accordent néanmoins encore une certaine valeur. Force est de constater que l'on connaît toutefois très mal l'état actuel de ces pratiques (par qui, où, pourquoi…sont-elles ou non développées?), non plus que leur impact en termes de flux détournés. Au petit matin, il reste bien évidemment de grandes quantités d'encombrants à ramasser par les bennes compacteuses. Mais on serait sans doute surpris par l'augmentation de tonnage qu'occasionnerait l'arrêt ou l'interdiction de ces pratiques. A fortiori, leur potentiel de développement (y a t-il moyen de les organiser, de les favoriser davantage, de les généraliser ?) n'est pas du tout cerné aujourd’hui. Des expérimentations pourraient être menées, afin d'en connaître les conditions et de valider les estimations très approximatives auxquelles on est réduit à ce sujet.

Les commentaires sont fermés.